• Chaque millésime est associé à une oeuvre littéraire ou artistique.

    Au fil des ans, ce choix hétéroclite raconte une histoire, mon histoire.

    Jean Natoli

  • J'ai 10 ans !

    La cuvée de la décennie est respectueuse du style recherché. Délicate et suave, florale et balsamique.

    Sa personnalité est très rassurante.

    618 bouteilles

  • Out of Africa

    Aucun incident sanitaire et pourtant les roussannes nous jouent le scénario 2003. Résultat : seulement 180 bouteilles et une barrique inutile car trop grande pour la récolte. Ce millésime est donc, à ce jour, le seul à ne pas être du tout boisé. Les arômes de fruits blancs (poire, pêche) montent en puissance mais tilleul, curry et eucalyptus font de la resistance.

  • L'Heure d'été

    Année chargée d'une émotion particulière. La vivacité prend le pas sans perturber les arômes plus doux (marron glacé, noisette grillée, cédrat, verveine).

    642 bouteilles

  • Fidelio

    Un millésime que j'adore (petite pensée pour Luc). Sa puissance est soutenue par une acidité affirmée, le boisé est superbe. Notes beurrées et finale sur la lavande.

    633 bouteilles

  • Les Trompettes de la renommée

    Ma plus grande déception: un joli millésime dont le potentiel a été gâché par un lot de bouchons de mauvaise qualité. Résultat: 20 à 30% de bouteilles très oxydées. Ce vin a été retiré de la vente.

    358 bouteilles

  • À la recherche du temps perdu

    Les vignes ont été bien alimentées en eau, d'où une production plus raisonnable (tout est relatif: cela représente un rendement de 25 hectolitres à l'hectare!). Belle maturité, très complète.

    753 bouteilles

  • Un air de famille

    Le millésime le plus facile à vinifier, à préparer, à boire... L'illustration parfaite, selon moi, du couple opulence/élégance.

    392 bouteilles

  • Here Comes the Sun

    La canicule estivale a fait fondre les roussannes, heureusement relayées par les autres cépages. Un vin concentré et atypique qui a mis longtemps à trouver sa voie.

    316 bouteilles

  • La Vie mode d'emploi

    Année tardive et pluvieuse qui démontre qu'un grand blanc répond plus aisément à des conditions climatiques difficiles. Frais et désaltérant, bonne tenue dans le temps.

    532 bouteilles

  • L'Odyssée

    Année plus sèche mais la jeune vigne a bien résisté et a produit un vin plein et séveux.

    544 bouteilles

  • Regain

    L'année de l'initiation et des angoisses. Au final, un vin étonnamment frais (encore aujourd'hui). Peut-être mon préféré, mais suis-je vraiment objectif?

    451 bouteilles